Actualité sécurité privée

Drone : un nouvel allié de la sécurité privée ?

By 10 janvier 2018mai 6th, 2022No Comments
Drone

Présenté au Salon Milipol en novembre dernier à Paris, le drone, qu’il soit petit ou non, prouve de plus en plus son efficacité et son utilité dans le domaine de la sécurité. Zoom sur 4 drones qui pourraient se montrer utiles aux agences de sécurité.

Pour la surveillance

Drone filaire : Flying Guard

Créé par AZUR Drones, leader français du drone civil, le Flying Guard est un drone filaire de surveillance. Ce dernier, rallié au sol à une base, peut s’élever à plus de 100 mètres, avec une surveillance visuelle jusqu’à 12km. Son autonomie est de 8h en continu et il peut permettre la surveillance de sites industriels ou la protection d’événements.

Drone autonome : Skeyetech

Skeyetech, le drone bordelais, appartenant désormais à la société AZUR Drones, accomplit des tâches de surveillance et d’inspection en totale autonomie. Accompagné d’une base d’accueil et de rechargement, ce dernier offre un service complet. Étudié pour faire face à des conditions climatiques extrêmes, le Skeyetech est conforme aux normes aéronautiques et promet une haute fiabilité. 100% autonome, capable d’intervenir 24h/24 et 7j/7 sans intervention humaine, il se recharge automatiquement grâce à sa base connectée.

Pour la protection

Drone ambulance : Cormoran

Conçu par une entreprise israélienne, Cormoran est doté de quatre moteurs suffisamment puissants pour transporter deux personnes en position allongée. Cette innovation devrait arriver sur le marché dès 2020 et pourrait révolutionner les méthodes d’évacuation des blessés en milieu hostile. Ce dernier mesure près de 6 mètres de long et pèse près d’1 tonne à vide. Le Cormoran dispose également d’une autonomie de près d’1h15 pour 500kg de charge et peut voler jusqu’à 180 km/h ! Celui-ci pourrait donc être avantageux à l’armée ou en cas de non-accessibilité d’un lieu.

Drone défense : Hercules 10 Protector

Le Hercule 10 Protector est équipé d’un système de réservoir permettant le déclenchement de 3 sprays de 500ml de gaz lacrymogène, et ce, jusqu’à 1,5 km de distance et de façon précise grâce à un retour vidéo en haute définition (HD). Ce type de drone peut donc intervenir en cas de mise en danger d’un agent de sécurité, participant alors à la Protection du Travailleur Isolé (PTI).

Le drone, de plus en plus performant, s’inscrit peu à peu dans le domaine de la sécurité privée. Qu’il s’agisse de la protection d’un site industriel ou non, de vidéoprotection ou de surveillance globale, cette technologie prouve son utilité et son efficacité avec le temps. Loin de remplacer une présence humaine, celui-ci vient en complément, en renfort et parfois même en protection des agents de sécurité. Discret et performant, le drone deviendra certainement à terme, l’allié de la sécurité privée.

Leave a Reply