Actualités

Main courante électronique pour un musée

By 14 septembre 2018avril 23rd, 2021No Comments
Main courante électronique pour les musées

Les registres de main courante papier laisse doucement place à la main courante électronique. Outil de gestion par excellence, le registre de main courante se modernise afin d’être plus simple d’utilisation pour des structures comme un musée, une salle d’exposition ou une galerie. SEKUR® propose un logiciel de main courante électronique innovant et pensé pour améliorer la gestion des mains courantes.

Main courante électronique pour un musée : définition d’une main courante

Il est important de garder une trace écrite ou électronique des événements survenus dans le musée durant la mission. C’est là tout l’intérêt d’un registre de main courante, qu’il soit électronique ou papier. Ainsi, un musée pourra suivre l’évolution des différentes missions de surveillance de son site. Le musée connaîtra tous les incidents qui ont eu lieu dans ses locaux. Tous les sites qui présentent un besoin de surveillance sont susceptibles d’avoir besoin d’un logiciel comme SEKUR®.

Ensuite, il faut choisir entre un registre de main courante papier et un registre de main courante électronique. L’un représente le passé, l’autre, le futur. Le registre papier se tient sur un cahier, il se remplit de façon manuscrite. Cela peut être encombrant, car peu pratique à transporter, un incident peut faire disparaître le registre, mais il remplit son rôle. Le registre de main courante électronique offre des possibilités bien plus importantes. Gestion des mains courantes, des factures et des devis, planification, le logiciel SEKUR® est une solution complète qui se bonifie de mise à jour en mise à jour. Grâce à son application mobile, le registre de main courante électronique SEKUR® vous permet de remplir vos mains courantes immédiatement sur votre smartphone, lors de votre mission. Les mains courantes électroniques sont nécessaires afin de suivre l’avancée d’une mission en direct.

Une agence travaillant pour un musée se doit de tenir quotidiennement et correctement son registre. En effet, un registre de main courante est un document officiel qui peut être requis lors d’enquêtes. Une organisation judiciaire peut en avoir besoin afin d’analyser des faits. C’est pourquoi il est important de ne pas le raturer, d’écrire lisiblement et de ne pas le modifier. De plus, la main courante électronique évite les problèmes de lisibilité ou de rature étant donné qu’elle n’est pas remplie de façon manuscrite.

Main courante électronique pour un musée : bien tenir son registre main courante

Tout incident se produisant lors d’une mission doit être notifié dans le registre de main courante. Grâce au registre de main courante électronique, l’agent peut prévenir ses supérieurs dans les minutes qui suivent l’incident. De ce fait, l’agence, ainsi que le musée pourront être avertis du moindre incident durant la mission.

L’agence a le droit de vérifier le nombre d’heures travaillées d’un de ses agents en consultant le registre de main courante. De plus, le musée peut lui aussi demander à examiner le registre afin de suivre le déroulement de la mission.

C’est pourquoi le registre de main courante ne peut être détruit avant un certain temps. Cette période, durant laquelle l’agence est dans l’obligation de garder son registre, est déterminée par l’agence elle-même. Une fois que le registre de main courante est complet et que cette période est terminée, libre à l’agence de jouir du registre comme bon lui semble.

Pour qu’un registre de main courante soit bien tenu, il est nécessaire que tous les événements ayant interféré avec la mission y soient notés et détaillés. Nombreux sont les incidents auxquels les agents peuvent faire face. Menaces, agression, intrusion, etc, les agents doivent se tenir prêts à toutes éventualités. Les informations qui sont obligatoirement notées dans le registre de main courante sont les suivantes : l’heure de l’incident, sa nature, l’action menée, les noms des personnes impliquées et les témoins présents. Le rapport se doit d’être objectif. Il ne doit faire preuve d’aucune opinion. Ainsi, le musée pourra utiliser ces informations dans les meilleures conditions.

Main courante électronique pour un musée : le logiciel de surveillance SEKUR®.

Finalement, les registres de main courante papier laissent peu à peu place à des registres de main courante électronique. Facile d’emploi, maniable et mobile, SEKUR® se présente comme le futur de la main courante. Liaison entre smartphones et ordinateurs, mains courantes enregistrées sur le Cloud et bien d’autres avantages poussent les mains courantes vers le numérique. Ainsi, d’un simple mail, l’agence peut transmettre le registre de main courante électronique au musée. SEKUR® centralise toutes les données indispensables à l’activité de sécurité au sein d’un seul et même logiciel.

 

Leave a Reply